Romeo Saganash souligne le 3e anniversaire de la Vague orange

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

2 mai 2014

 

ROMEO SAGANASH SOULIGNE LE 3E ANNIVERSAIRE DE LA VAGUE ORANGE

 

Val-d’Or – Le député néo-démocrate, Romeo Saganash (Abitibi-Baie-James-Nunavik-Eeyou), a tenu à souligner une journée bien particulière: il y a 3 ans jour pour jour, les Québécois élisaient un nombre record de députés néo-démocrates.

 

«C’est un honneur de représenter les résidents et résidentes d’Abitibi-Baie-James-Nunavik-Eeyou, a affirmé le député Saganash. Depuis maintenant trois ans, mes collègues et moi-même  nous efforçons de défendre les intérêts des Québécois devant un gouvernement conservateur qui fait de plus en plus la sourde oreille. J’entends poursuivre mon travail acharné pour aider les gens de ma circonscription et offrir des solutions concrètes à leurs problèmes.»

 

En trois ans, Romeo Saganash a présenté un projet de loi privé visant à s’assurer que toutes les lois canadiennes respecteraient désormais la Déclaration des Nations Unies sur les droits des Peuples autochtones.  Il a aussi fièrement défendu en Chambre la protection des cours d’eau, ainsi qu’exigé des mesures concrètes pour contrer la vague de disparitions et d’assassinat de femmes autochtones. Ce ne sont que des exemples parmi tant d’autres des interventions de M. Saganash qui ont eu un impact autant dans sa circonscription qu’à l’échelle nationale.

Plus près de nous, le député Saganash s’implique activement à la lutte à l’itinérance à Val-d’Or, en ayant amorcé le dialogue avec le maire de la ville, M. Pierre Corbeil, et la députée provinciale, Mme Élizabeth Larouche, depuis remplacée par M. Guy Bourgeois. M. Saganash continue à se battre en Chambre pour que le gouvernement Harper finisse par respecter ses engagements face aux communautés nordiques.

 

«Pendant que les conservateurs continuent d’être empêtrés dans les scandales et la mauvaise gestion, notre équipe, pilotée par Thomas Mulcair, garde le focus sur les enjeux qui comptent vraiment pour les gens d’Abitibi-Baie-James-Nunavik-Eeyou, a conclu le député Saganash. La vague orange a démontré que les Québécois veulent faire la politique autrement, qu’ils veulent que leurs élus soient près d’eux et à leur écoute. J’entends continuer sur cette voie», s’est engagé M. Saganash

 

– 30 –

 

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Philippe Doherty
(819) 824-2942