ROMEO SAGANASH DEMANDE UNE HAUSSE DU FINANCEMENT DU PROGRAMME D’INTERVENTION EN ITINÉRANCE (SPLI)

Val-d’Or - Inquiet de la hausse de l’itinérance en Abitibi, le député Romeo Saganash demande au gouvernement fédéral d’augmenter l’aide financière destinée aux organismes qui viennent en aide aux sans-abri.  Le député a interpellé la ministre des Ressources humaines et du Développement des compétences, Diane Finley, pour demander que le gouvernement fédéral augmente l’enveloppe accordée à la Stratégie des partenariats de lutte contre l’itinérance (SPLI).

«Le phénomène de l’itinérance prend de plus en plus d’importance partout au pays. Dans ma circonscription, j’ai d’ailleurs observé que jour après jour, le nombre de personnes errant dans la rue augmente», dit M. Saganash pour expliquer sa démarche.

La SPLI est un programme fédéral essentiel qui, depuis une dizaine d’années, finance l’intervention auprès des personnes itinérantes, le soutien au logement et les installations des organismes, pour ne nommer que ces aspects.

Mais, contrairement au coût de la vie et au nombre de personnes itinérantes, qui ont tous deux augmenté, le montant de ce programme essentiel n’a pas été haussé depuis dix ans. Au Québec, cette somme est bloquée à 20 millions $ annuellement. Par ailleurs, les organismes travaillant auprès des populations fragiles ont noté que le coût des projets immobiliers a presque triplé depuis 1999.

«Sachant tout cela, j’en conclus qu’il ne manque qu’un seul gros morceau au programme SPLI: un accroissement rapide de son budget, a écrit M. Saganash dans sa missive. Je vous demande donc, madame la ministre, de considérer une augmentation substantielle de ce programme, et ce, le plus rapidement possible. Je suis convaincu que vous comprenez qu’il s’agit ici d’un enjeu majeur qui nécessite une réflexion à la hauteur du phénomène. Trop de nos concitoyens ont besoin d’aide immédiate pour que vous ignoriez la question.»