NOMINATION D’UN VÉRIFICATEUR GÉNÉRAL UNILINGUE : UN AFFRONT POUR LES FRANCOPHONES

Le NPD talonne le gouvernement sur un principe fondamental

Val-d’Or – La nomination d’un vérificateur général unilingue anglophone par le gouvernement conservateur soulève la colère des francophones du pays. Le porte-parole du NPD en matière de langues officielles, Yvon Godin, et le député d’Abitibi Baie-James Nunavik Eeyou, Romeo Saganash, dénoncent catégoriquement cette décision illogique.

La nomination survient une semaine à peine après celle d’un juge lui aussi unilingue anglophone à la Cour suprême du Canada, rappelle Romeo Saganash.

Rappelons que l’Assemblée nationale du Québec a condamné à l’unanimité cette nomination et que la Fédération des communautés francophones et acadiennes s’en est dite déçue et outrée. « Pourquoi ce gouvernement ignore-t-il les critères établis pour l’embauche d’un officier du Parlement? », s’est indigné Yvon Godin cette semaine à la Chambre des communes. « Pourquoi cette claque au visage des francophones du pays?»