LES CONSERVATEURS FONT FI DE LA SÉCURITÉ FINANCIÈRE À LA RETRAITE : ROMEO SAGANASH EN EST EXTRÊMEMENT DÉÇU

Le porte-parole de l’Opposition officielle en matière de pensions, Murray Rankin (Victoria), a émis la déclaration suivante en réponse au rejet de sa motion :

« Les Canadiens comptent sur le Régime de pensions du Canada (RPC) et la Régie des rentes du Québec (RRQ) pour assurer leur sécurité financière à la retraite.

En votant contre la motion du NPD, qui aurait aidé des milliers de Canadiens à prendre leur retraite dans la dignité, les conservateurs ont prouvé qu’ils étaient trop occupés par les intérêts de leurs amis pour prioriser les intérêts de tous les Canadiens.

Les experts s’entendent pour dire qu’une augmentation progressive des prestations de retraite des RPC/RRQ est la façon la plus efficace de garantir la sécurité de retraite des Canadiens. Or, le ministre des Finances a trahi la promesse qu’il avait faite aux Canadiens de travailler avec les provinces afin de bonifier les RPC/RRQ et fait maintenant obstacle à tous les efforts visant à améliorer la sécurité de la retraite des Canadiens.

Le Canada est au bord de la crise de la sécurité de la retraite. Selon la CIBC, 5,8 millions de Canadiens - soit près d’un tiers de notre main-d’œuvre - verront leur qualité de vie diminuer. Les chiffres sont encore pires pour les jeunes et les femmes.

Le Canada ne peut pas se permettre de ne pas investir dans l’amélioration de la sécurité de la retraite. Il est évident que les conservateurs ignorent les défis qui guettent la population vieillissante lorsqu’ils disent aux Canadiens qu’ils auront à travailleur deux ans de plus avant de toucher à la Sécurité de la vieillesse et lorsque le ministre des Finances ne respecte pas ses engagements par rapport à la bonification du RPC. 

Les néo-démocrates savent que la stabilité de l’économie du Canada est en jeu. C’est pourquoi nous avons lancé la campagne visant à bonifier les RPC/RRQ. 

La sécurité de la retraite des Canadiens est une priorité pour les néo-démocrates. Nous continuerons de travailler afin que cela devienne une réalité. Il est grand temps d’agir. »

Le député d’Abitibi-Baie-James-Nunavik-Eeyou, Romeo Saganash, joint sa voix à ses collègues du NPD, qui expriment unanimement leur indignation face à ce refus d’aider les retraités à bénéficier de jours paisibles à la retraite. « C’est scandaleux de voir un gouvernement se soucier aussi peu de la qualité de vie des retraités », a-t-il commenté.