IL FAUT ARRÊTER DE TRANSFÉRER LES COÛTS EN SANTÉ AUX PROVINCES

OTTAWA – Malgré le fait que l’Accord sur la santé vienne bientôt à échéance, les conservateurs n’ont aucun plan pour le reconduire.

Au début de 2014, l’Accord entre le fédéral et les provinces conclu en 2004 viendra à échéance.

 

« Les conservateurs ont décidé sans consultation de réduire de 36 milliards $ le budget des soins de santé provinciaux, a affirmé le chef de l’Opposition officielle, Thomas Mulcair. Le directeur parlementaire du budget a révélé que le plan de réduction du déficit des conservateurs dépendait des compressions aux soins de santé. »

 

« Le gouvernement conservateur ne fait rien pour améliorer les soins de santé publics essentiels aux Canadiens, a dit la porte-parole de l’opposition officielle en matière de santé, Libby Davies (Vancouver East). Ils réduisent les budgets, transfèrent les coûts aux provinces et refusent d’être transparents avec les budgets en santé. »

 

« Après la publication du rapport accablant du Conseil canadien de la santé, qui montrait que le gouvernement n’avait pas réussi à améliorer les soins de santé au pays, M. Harper doit comprendre que ces compressions ne sont pas la solution pour équilibrer les budgets », a ajouté le porte-parole adjoint de l’opposition officielle en matière de santé, Dany Morin (Chicoutimi-Le Fjord).

 

L’année dernière, le NPD a lancé la campagne La santé : passons à l’action. De Yellowknife à Victoria, de Halifax à Toronto, d’Edmonton à Regina en passant par St. John’s, le NPD a mené des consultations avec les Canadiens dans le cadre d’une dizaine de forums publics.

 

Malgré la prorogation, le NPD fera entendre la voix des Canadiens à Ottawa et s’engage à offrir des soins publics de santé abordables et de grande qualité, partout au pays.