Femmes autochtones disparues ou tuées : Le NPD force un débat au Parlement

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

19 septembre 2014

 

FEMMES AUTOCHTONES DISPARUES OU TUÉES: LE NPD FORCE UN DÉBAT AU PARLEMENT

 

OTTAWA — Les députés du NPD ont profité de leur grand nombre au Parlement vendredi pour prendre le contrôle de l’agenda et forcer un débat sur les femmes autochtones disparues et tuées.

 

«Pour nous, il s’agit d’un sujet d’une extrême importance, dont il est impératif de parler autant que possible, a expliqué Romeo Saganash (Abitibi—Baie-James—Nunavik—Eeyou). C’est pourquoi nous avons saisi l’occasion de ramener ce sujet à l’avant-scène et pour inviter une fois de plus les conservateurs à faire ce qui est juste, c’est-à-dire mettre sur pied une commission d’enquête sur les femmes autochtones disparues et tuées.»

 

Pour arriver à leurs fins, les députés du NPD ont profité du fait que les députés conservateurs sont souvent absents les vendredis pour prendre le contrôle de la Chambre des communes. Les néo-démocrates se sont présentés au travail en grand nombre, si bien qu’ils étaient plus nombreux que les députés du gouvernement majoritaire. «On a pris le contrôle de l’ordre du jour et on a forcé un débat sur un sujet qui me tient à coeur et dont les conservateurs ne veulent rien entendre, a expliqué M. Saganash. Rarement, dans l’histoire du Parlement, un gouvernement majoritaire a perdu le contrôle de la Chambre des communes comme aujourd’hui.»

 

 

«Il y a des causes systémiques de la violence contre les femmes et les filles autochtones au pays et il faut les régler, a déclaré M. Saganash lors du débat. Les structures et les attitudes qui permettent à cette violence de continuer doivent par conséquent être examinées, exposées et adressées. Et la seule façon d’y arriver sur le plan national est par l’institution de cette commission d’enquête publique nationale.»

 

Le NPD a prouvé encore aujourd’hui qu’il est l’opposition la plus forte et la plus organisée à laquelle Stephen Harper a dû faire face. En tant qu’opposition officielle, le NPD est le parti le mieux placé pour défaire et remplacer Stephen Harper en 2015. Les Québécois peuvent compter sur le NPD pour faire le ménage à Ottawa.

 

– 30 –

 

Pour de plus amples renseignements, veuillez contacter:

Christopher Young, Attaché de presse, 514-214-8789 ou christopher.young@parl.gc.ca